Zoom-Zoom+Black contrastBlue contrastWhite contrast
English   Deutsch
Navigation :

Interview du mois - Chantal Leser

Tous les mois, la filière SENSGENE vous invite à rencontrer une personne active en son sein à travers une courte interview. Ce mois-ci, c'est Chantal Leser, présidente de l'Association Vision'ère, qui a accepté de répondre à nos questions.

 

 « Une des plus belles avancées de notre association, c’est d’avoir pu faire entrer un chien guide dans le théâtre de Mulhouse »

 Chantal Leser

Je m’appelle Leser Chantal, je suis présidente de l’association Vision’ère, association créée en 2002 par un groupe de parents que j’ai la chance de présider maintenant.

 

En quoi consistent concrètement les activités de votre association en général et au sein de la filière SENSGENE ?

Nos activités, nos missions premières, c’est surtout de rassembler et de rompre la solitude pour nos adhérents en faisant des activités culturelles et sportives. On organise des concerts, on organise du théâtre, on organise des sorties, on organise des voyages adaptés. Nous connaissons la filière depuis peu parce que c’est notre marraine, le Pr Dollfus, qui nous y a fortement intéressés. Ce que la filière nous apporte c’est surtout une ouverture sur les maladies parce que ce n’est pas notre mission première.

 

Quelles sont les questions les plus fréquentes que se posent les adhérents de votre association ?

Nos adhérents se posent-ils vraiment des questions ? Pas forcément dans les actes que nous faisons avec eux, le sport ou la musique, mais par contre quand on a des réunions, oui, là les questions qui se posent c’est « qu’est-ce que je vais devenir ? » ; « quel va être mon métier ? » ; « comment va être mon parcours médical ? ». Ça c’est les questions que se posent nos jeunes adhérents.

 

Quels sont les défis les plus importants à relever  pour votre association ?

Les défis les plus importants, c’est ce que je vous disais, de rompre la solitude, de faire en sorte qu’ils puissent, nos adhérents et les autres, accéder à tout ce qui est possible et imaginable dans la culture et dans le sport.

 

Et les plus belles avancées ?

Une des plus belles avancées, c’est d’avoir pu faire entrer un chien guide dans le théâtre de Mulhouse, ça c’est une de nos plus belles avancées. C’est la petite pierre qui est à l’édifice.

 

Quels sont vos souhaits pour le futur de la filière SENSGENE et pour votre association ?

Le futur de l’association ? J’aimerais que ça grandisse encore un peu, qu’on puisse encore apporter plein de bonheur, rompre la solitude… et pour la filière, ce que je pense, c’est que la filière peut nous apporter ce que nous ne faisons pas exactement, à savoir tout ce qui est reconnaissance de la maladie rare, peut-être porter les doléances au Ministère et des choses comme ça.

 

 

Voir l'interview sur YouTube

 

Retour

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Nos partenaires

Logo Ministère SantéCCMRlogoLogo Hôpitaux Strasbourg