Zoom-Zoom+Black contrastBlue contrastWhite contrast
Francais   English
Navigation :

La communauté des maladies rares donne l'alerte sur la discrimination concernant les directives pour les soins intensifs pendant la pandémie COVID-19

 

31 mars, Paris - EURORDIS, voix des patients atteints de maladies rares en Europe, s'alarme des rapports réalisés par les organisations membres et les particuliers selon lesquels les personnes vivant avec une maladie rare sont victimes de discrimination dans les directives de soins intensifs destinées à orienter les médecins des urgences/unités de soins intensifs dans la hiérarchisation des patients pendant la pandémie COVID-19 (documenté par l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne, le Royaume-Uni et la Suisse, et basé sur des rapports non documentés de Belgique, de France et d'Italie).

Eurordis invite les décideurs politiques et les autorités en Europe et dans le monde à ne pas délaisser les personnes vivant avec des maladies chroniques graves, des maladies rares ou des handicaps pendant cette crise, et à prendre des mesures pour protéger ces populations conformément aux propositions énumérées ci-dessous.

 

Lire les propositions d'Eurordis (en anglais)

Retour

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Unsere Partner

Logo Ministère SantéCCMRlogoLogo Hôpitaux Strasbourg